Architecture ArchitectureL I V R E S
retour au menu
 

Architecture et sculpture :
TRAVAUX et COLLABORATIONS

Le début de mon travail avec l'architecture est une sculpture servant de porte à une villa quasi troglodite sur les contrefords du Mont Faron (montagne dominant Toulon). 1987. Architecte Didier Robin.

Riita fut créée en 1987 à La Garde. Riita, c'est la lutte, la dispute en finlandais. Sainte Rita, c'est la patronne de toutes les femmes. Riita et Goravie en 1989 fûrent commandée par la SAGEM (Société anonyme gardienne d'économie
mixte) à la demande de Jacques Mikaélian, urbaniste.

La muraille de Cryde à Sanary (83), avec l'architecte Rudy Ricciotti, 1989.

 



Le sourire du Pirate

 

Riitagaan fut créée en 1993, commandée par l'Université de Toulon et du Var. Mot valise créé a partir du yatagan, sabre utilisé par les turcs et de Riita.


Le Sourire du Pirate fut créé en 1994, commandée par la société Armande, pour la ville de Gruissan dans l'Aude.

Il découle du ‘i’ de l'alphabet Goulven... sans être un agrandissement. Sur "Rodocoom 99" texte à ce sujet, extrait du journal de bord.

Le projet de Gruissan, c'était le principe de "Brisure Uxi", adapté à une sculpture monumentale et non "Brisure Uxi" aggrandi. (...) Je n'aggrandis pas, je travaille selon un principe et le résultat m'importe peu. Il y a cette phrase de Braque (?): « Il ne faut pas chercher à imiter l'aspect, l'aspect, c'est le résultat ». Principes, rituels, règles sont mes principaux outils de travail. (...) que ce soit la matière ou l'homme, la technique est la même : faire émerger un principe fondamental et l'exploiter en improvisant.

Le Sourire du Pirate est un mur sculpture de 8 mètres de haut sur 12 de large, dont l'aspect menaçant est rompu par une fissure courbe. Il précède les Ruptagann.

Ruptagann 3

Ruptagann 5

Les Ruptagans, concept qui vit le jour en 1995. Rupta, c'est la route, en latin, route, au sens de rupture, sillon, saignée. Cette série comporte 18 sculptures de part le monde.

Ruptagann 1, Saint Paul de Vence, Galerie Lilo Marti France, 1995.
Ruptagann 2, Cannes Bureau galerie de l'architecte Jean Guilhem, 1995.
Ruptagann 3, Milan, Italie, en collaboration avec l'architecte Alberto Zipoli, 1999.
Ruptagann 4, Cannes, restaurant, le Tantra, en collaboration avec l'architecte Jean Guilhem, 2000.
Ruptagann 5, Paris, au coeur du Marais, en collaboration avec la scénographe Audrey Tenaillon.

Les Ruptaganns sont en quelque sorte des versions horizontales du Sourire du Pirate, ce sont aussi des sols sculptures à part entière, sur lesquels on marche, on piétine, on fait le ménage. La courbe, la cicatrice, la "rupta", bien loin de se ternir, de s'oxyder avec le temps, s' avive, se polit. «C'est l'usage qui rend beau l'outil.»

Ruptagaan 6, Commande de l’état suisse dans le cadre d’ « Expo 02 » pour le site du « chantier naval » .
Scénographe Audrey Ténaillon, Architectes : Bétrix&Consolatio.
Ruptagaan 7, Sculpture pivotante, villa d’un particulier , La Valette, Var
Ruptagaan 8, Sculpture verticale appartement particulier, La Napoule 06, Architecte : Jean Guilhem
Ruptagaan 9, Sculpture béton et acier commandé par le syndicat du BTP varois.
Ruptagaan 10, Bar de la brasserie « Le voilier » sur la croisette à Cannes.
Ruptagaan 11, sculpture déambulatoire, sol de la galerie des arts, à Trigance, var
Ruptagaan 12, sculpture verticale, bureaux de l’architecte Richards Guilhem Cannes
Ruptagaan 13, sculpture déambulatoire, sol de la villa d’un particulier à Calllian, Var
Ruptagaan 14, dix bancs d’église, fer et bois
Ruptagaan 15 , sculpture verticale, entrée de l’immeuble « Le La Fontaine » Draguignan, Var Promoteur, Jacques Mickaelian
Ruptagaan 17 : Hôtel Monopole, Milan. Intervention-rénovation-logo.
Ruptagaan 18 : Porte villa Ricciotti.
Ruptagaan 19 : Carrefour « fer et feu ». Isola 2000.

De quelle façon Goulven procède dans son travail monumental ?

1-
 Il se rend sur les lieux, et s'imprègne de ceux-ci.

2- Il fait sur le champ une proposition qu'il soumet à l'architecte et au maître d'oeuvre.

3- Lorsque les modalités pratiques sont convenues (coût de l'opération, délais de livraison etc), Goulven se rend avec son matériel de travail sur place, fait livrer les matériaux et se met à l'oeuvre. Il travaille seul et prend en charge la totalité des opérations.

Lire le passage de l'interview sur ce sujet.